L'icône de Sainte Colette dans notre chapelle

Icone Sainte Colette


Sainte Colette accueille la forme de vie de Sainte Claire !


Cette nouvelle icône historiée de Sainte Colette (cm 120x150) a été commandée à l’occasion du VIIIème Centenaire de la Consécration de Ste Claire, par le monastère des Clarisses françaises d’Assise, les « Colettines » comme on a coutume de les appeler en terre ombrienne.






A propos de cette nouvelle icône de Sainte Colette, Sr Angela Emmanuela Scandella a écrit : 
« Cette œuvre de Paolo Orlando est particulièrement éloquente pour nous communiquer ce qui, dans l’Eglise, est la TRADITION authentique, la transmission de l’Evangile et la transmission de cet Evangile vivant qu'est le charisme de l'Eglise. Claire confie sa Forme de vie à Colette. Nous sommes transportés au temps extrêmement fécond qui correspond en Italie au mouvement de l’Observance franciscaine. Revêtues d’un même habit, qui rend leur identité reconnaissable dans l’Eglise, Claire et Colette sont tournées l’une vers l’autre, dans un dialogue silencieux et éloquent.

Les visages des deux saintes, doux et fermes, toujours jeunes parce que le don de la vocation est toujours jeune et qu’il surgit ‘aujourd’hui’ des mains de Dieu, se reflètent l’un dans l’autre : les traits de Claire sur le visage de Colette, sur le visage de toutes celles qui prennent forment de l’unique forme de vie. Des traits différents, et pourtant un reflet de l’une sur l’autre. Au centre de la table, le geste de remise confiante de ce qui est le plus précieux pour Claire : ‘sa’ Règle, celle à laquelle elle avait aspiré, croyant sans voir sinon à l’extrême fin de sa vie, confiante comme une enfant à la garde prévenante de la sainte mère Eglise.

Toujours fille du Père céleste, de l’Eglise et de François, mais toujours consciente de façon tenace de son identité : Moi, Claire. Un passage de témoin : le rouleau passe de main en main sans solution de continuité : tout en Claire, et de même tout en Colette et en toutes celles qui voudront étreindre ce que notre mère Claire présente continuellement, elle qui confie son charisme à la responsabilité et à la fidélité des soeurs présentes et futures. C’est le même geste représenté dans l’art paléochrétien, dans les sarcophages, à Sainte Constance à Rome : le Christ remet par ce geste
l’Evangile à Pierre et Paul. Une intuition très belle. Il y a une parfaite analogie entre transmission – c’est-à-dire tradition – dans l’Eglise et transmission d’un charisme.

Avec l’index de sa main gauche, Claire indique un point précis : un lieu, un temps précis, où un charisme prend forme. C’est Claire et non pas Colette qui indique le ‘ici et maintenant’ du charisme, symbole de l’actualité d’un charisme : du charisme à l’aujourd’hui, et non pas l’inverse : c’est « actualité, et non pas actualisation ».




Que la “très douce mère Colette” nous aide sur ce chemin !


________________________

Dans l’icône commandée par les Sœurs Clarisses françaises d’Assise, l’image de Sainte Colette est entourée de la représentation des épisodes les plus significatifs de sa vie :

Episodes de la vie de Sainte Colette





Sous-pages (1) : Poèmes à Sainte Colette